Excite

Appel à une sécurité renforcée pour la chapelle du Corbusier

La Fondation Le Corbusier réclame la mise en oeuvre urgente de travaux de sécurisation de la chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp (Haute-Saône). La chapelle bâtie par l’architecte franco-suisse Le Corbusier a été victime il y a peu de dégradations.

En effet, un ou plusieurs auteurs sont entrés il y quelques jours par effraction dans la chapelle et ont brisé un vitrail d’origine signé par l’architecte. Un tronc de quête en béton, qui ne contenait pas d’argent, a également été arraché et retrouvé à l’extérieur de la chapelle. La fondation, qui exerce un droit moral sur les oeuvres de l’architecte, a appelé les propriétaires, l’Association de l’Oeuvre Notre-Dame-du-Haut, et les pouvoirs publics à « mieux protéger le patrimoine du XXe siècle et celui de Le Corbusier en particulier ».

L’un des membres de la Fondation, M. Picon a également souligné le « très mauvais état » de la chapelle, et réclamé que des travaux de restauration puissent être engagés, un avis partagé par le maire de la commune puisque la chapelle connaît actuellement des « problèmes d’humidité, d’infiltration et de mauvaise conservation de la maçonnerie ». « C’est une vieille dame de 60 ans », déclare le maire de Ronchamp, Jean-Claude Mille. L’élu a indiqué que des travaux de sécurisation et de rénovation prévus peinaient à démarrer. L’association propriétaire du site n’était pas joignable dans l’immédiat.

La chapelle de Notre-Dame-du-Haut de Le Corbusier se dresse sur la colline de Bourlémont, à Ronchamp. Depuis le Moyen-Age, les pèlerins se pressent sur ce site où Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, a « voulu créer un lieu de silence, de prière, de paix, de joie intérieure ». La chapelle, inscrite aux monuments historiques en 1967 avec le label « Patrimoine du XXe siècle », attire chaque année 80 000 touristes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017