Excite

Arles in Black : les Rencontres photographiques d’Arles 2013

Les Rencontres d’Arles 2013 proposent un parcours radicalement noir et blanc esquissant une réponse à la question « Quelle place le noir et blanc occupe-t-il aujourd’hui ? Réalisme ou fiction, poésie, abstraction ou pure nostalgie ? »

Parmi les expositions, gros plan sur une rétrospective consacrée au photographe chilien Sergio Larrain. Cette exposition retrace l’ensemble de sa carrière, des premières années d’apprentissage aux « années Magnum», des images documentaires à celles plus libres des « satori » et des dessins qui ont jalonné toute sa vie. Sergio Larrain avait un œil très vif, libéré des conventions.

Sergio Larraina traversé la planète photographique tel une météorite. Son souci de pureté, son attrait pour la méditation, l’ont conduit à s’isoler, après de nombreux voyages, en autarcie dans la campagne chilienne où il a enseigné le yoga et le dessin. De là il écrivait beaucoup, soucieux de la nécessité de contribuer à la prise de conscience que l’humanité court à sa perte si elle ne réagit pas.

Devenu photographe indépendant suite à un voyage familial en Europe et au Moyen-Orient, il effectue un séjour à Londres en 1958-1959 et, après sa rencontre avec René Burri et Henri Cartier-Bresson, intègre Magnum Photos en 1960. Il entreprend de nombreux reportages pour l’agence. De retour au Chili, Valparaiso, où il a déjà beaucoup photographié, fera l’objet de toute son attention. Il y produit avec le poète Pablo Neruda un essai photographique majeur, Valparaiso, publié trente ans plus tard à l’occasion de son exposition aux Rencontres d’Arles (1991). Après plusieurs expositions à travers le monde il demande, en 1999, de ne pas poursuivre la médiatisation de son œuvre. Retiré depuis la fin des années 1970 dans sa maison de Tulahuén, au Chili, il y meurt le 7 février 2012.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017