Excite

Astérix une adaptation réussie

Déjà quatre Astérix au cinéma. Avec le film de Laurent Tirard, «Astérix et Obélix au service de Sa Majesté», on a affaire à une comédie à grand spectacle qui jongle avec les clichés sur nos voisins britanniques. Ce qui surprend le plus cependant, c’est de constater au bout de quelques scènes à quel point le film est bien écrit, très soigneusement filmé et assez parfaitement joué.

Edouard Baer forme le plus convaincant des trois Astérix jusqu’ici expérimentés. Il l’habite de plain-pied, comme chez lui, et donne au petit Gaulois une véracité très inhabituelle pour un personnage de bande dessinée. Du coup, la proximité de Baer avec son rôle se traduit en proximité très nouvelle d’Astérix avec nous. Autour de lui, Valérie Lemercier, Guillaume Gallienne et l’attachant traîne-savates Vincent Lacoste achèvent de faire briller un casting dont la cohérence est remarquable.

Mais, pour sympathique qu’il soit, ce nouvel Astérix exprime aussi un étrange flottement. Si le projet de Laurent Tirard était la relecture d’un monument de la culture populaire française, il n’y réussit qu’à moitié, et le plus souvent au prix d’un excès d’effets soulignés. Plus intéressant mais aussi plus hasardeux, le film semble parfois chercher à donner une nouvelle consistance au petit mythe ambigu de notre vieille nation, ce Vercingétorix pour rire, idéal débonnaire d’un pays grincheux.

Au bilan, contrepoint digne et modeste à l’atroce «Jeux olympiques», l’Astérix de Tirard peut figurer aux côtés de «Mission Cléopâtre» d’Alain Chabat, qui reste le mieux réussi parce que le plus drôle. Mais alors, Obélix? Lui ne change pas : c’est toujours le colossal Depardieu, si serein dans son rôle qu’il parvient à se faire oublier.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017