Excite

Daniel Day-Lewis, le parcours discret d'un acteur méthodique

  • Getty Images

A 56 ans, l'acteur irlando-britannique vient de remporter pour la troisième fois une des plus grandes distinctions du métier : l'oscar du meilleurs acteur principal.

Daniel Day-Lewis est exigent, avec lui-même et avec le choix de ses films. Entre 1998 et 2010, soit en l'espace de douze ans, il n'a joué que dans cinq films. Il est en effet réputé pour être un acteur extrêmement sélectif.

A l'instar de Marlon Brando, d'Al Pacino ou encore de Robert de Niro, Daniel Day-Lewis se réclame de la "méthode", un principe d'interprétation cinématographique dont est issu l'Actors Studio. L'acteur britannique s'immerge en effet complètement dans ses rôles avec des personnages souvent marquants et marginaux.

LES PHOTOS DE LA CEREMONIE DES OSCARS AVEC DANIEL DAY-LEWIS

Stephen Frears le révélera au grand public en lui donnant un rôle d'homosexuel marginal dans My Beautiful Laundrette et le réalisateur Philip Kaufman lui offrira un autre rôle fondamental pour sa carrière, celui du personnage principal de l'Insoutenable légèreté de l'être avec Juliette Binoche. Daniel Day-Lewis s'immerge alors pour la première fois complètement dans le "character" en apprenant le tchèque (même s'il n'est pas nécessaire pour le rôle) et en ne quittant plus le personnage entre les scènes. Technique qu'il répétera systématiquement ensuite.

A la fin des années 90, après le film Le boxeur tourné en 1997, l'acteur décide de prendre une semi-retraite à Florence, en Iatlie pour se consacrer d'abord à l'ébénisterie, une passion de jeunesse pour rapidement s'orienter vers la cordonnerie. L'artisanat restant une des grandes passions de sa vie.

Le métier d'acteur le rattrape après une interruption de 5 ans. Autres films, autres immersions totales, autres récompenses. Pour Lincoln, après avoir refusé le rôle par trois fois pour se laisser finalement convaincre par son ami Leonardo DiCaprio, Daniel Day-Lewis a réclamé à Steven Spielberg plus d'un an de préparation durant laquelle il a lu plus d'une centaine d'ouvrages sur Abraham Lincoln.

Il a travaillé sa posture, sa gestuelle, son timbre de voix pour accéder pleinement à son personnage. Après s'être entraîné à prononcer des discours entiers du président américain, après s'être fait appelé "Monsieur le Président" durant toute la durée du film, et avec un travail acharné sur le maquillage, Daniel Day-Lewis est finalement devenu le double d'Abraham Lincoln. "Un acteur comme Daniel Day-Lewis me fascine. Lui, il est vraiment passé de l'autre côté et n'est pas revenu ! Arriver à ce niveau-là, c'est formidable. Oublier que l'on joue, entrer en schizophrénie." dira de lui l'acteur français oscarisé Jean Dujardin.

C'est toute la profession qui salue et admire sa capacité d'interpréter des rôles opposés avec tant de rigueur. Avec moins de 20 films tournés en l'espace de 40 ans, l'acteur a réussi à décrocher trois Oscars pour ses rôles dans My Left Foot (Jim Sheridan), There Will Be Blood (Paul Thomas Anderson) et le dernier en date : Lincoln (Steven Spielberg).

Lors de la dernière cérémonie des Oscars qui a sacré une légende (seule l'actrice Katharine Hepburn le dépasse avec 4 statuettes), Daniel Day-Lewis a reçu sa récompense avec humour. "C'est étrange parce qu'il y a trois ans, avant que l'on se décide à échanger, c'est moi qui devais incarner Margaret Thatcher et Meryl était le premier choix de Steven pour jouer Lincoln", a t-il déclaré en regardant sa consoeur Meryl Streep.

Il n'est pourtant pas impossible de croire qu'il aurait été un grand interprète de la Dame de fer...

LES PHOTOS DE LA CEREMONIE DES OSCARS AVEC DANIEL DAY-LEWIS

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018