Excite

Dieudonné au Zénith

On connaît ce qui lie Dieudonné au monde du spectacle, une déroute de plus en plus certaine. Depuis son alliance affirmée avec Jean-Marie Le Pen et ses divers propos, l’humoriste tombe dans un cercle encore plus infréquentable.

Il a remis, vendredi dernier, un prix à celui qui nie en bloc toute existence des chambres à gaz, réalité du génocide pratiquée par l’Allemagne nazie. C’est ce que l’on appelle un négationniste. Robert Faurisson en est un, et Dieudonné l’a mis sur un piédestal. En guise de récompense, Faurisson a reçu le prix de "l’infréquentabilité et de l’insolence".

La salle exulte avec un humoriste hors de lui. Devant 5 000 spectateurs, Dieudonné fait le show, sous les yeux amusés du parrain de sa fille, Jean-Marie Le Pen. Sur la scène, le macabre est de mise. Un technicien habillé en déporté juif arrive drapé d’une étoile jaune sur la poitrine. C’est lui qui apporte le prix, sous forme de statuette.

Le Pen: "une performance humoristique, de l’art contemporain"



Dieudonné se défend dans le Journal du dimanche. "C’est la liberté d’expression qui compte, je ne suis pas d’accord avec toutes ses thèses". Le gouvernement et les associations de déportés condamnent avec force cette horreur médiatique. Les souvenirs des atrocités de la Seconde guerre mondiale sont encore très frais pour les survivants.

7 000 euros d’amende

Dieudonné M'Bala M'Bala est un récidiviste. Il a déjà été condamné en juin dernier pour propos non-conforme tenus à Alger en 2005 sur la mémoire de la Shoah. 7 000 euros d’amende lui ont été instamment demandés. Il se lie maintenant à Robert Faurisson qui fait l’objet d’une enquête judiciaire pour avoir mentionné que l'Holocauste était une "religion officielle" qui "continue d'abuser des millions de gens par des procédés grossiers".

Photo: photoman mtl, Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017