Excite

Dossier Excite - Quelques adresses parisiennes immortalisées au cinéma

L'ouvrage « Paris fait son cinéma » sorti aux éditions du Chêne nous révèle les auberges, brasseries et autres salons de thé qui apparaissent sous les projecteurs des plus grands cinéastes ayant posé leur caméra dans la capitale. L’expérience est féconde puisqu’elle permet de retrouver le décor, revivre la scène, ressentir encore son émotion et finalement comprendre l'intérêt du réalisateur à tourner dans ces lieux formidables.

L’auberge Pyrénées Cévennes est une authentique auberge réservant un accueil chaleureux avec nappes à carreaux, serviettes de table en tissu, poutres au plafond avec jambons et tête de sanglier en trophée au mur. L'endroit serait l'un des restaurants préférés de l'acteur Jean Dujardin, habitué des lieux depuis longtemps. C'est pourquoi « OSS 117 : Le Caire, nid d'espions » aurait été tourné là.

Le Square Trousseau, situé en bordure du square du même nom dans le 12e arrondissement de Paris, a accueilli Zézette interprétée par Marie-Anne Chazel et Thérèse interprétée par Anémone dans le film « Le Père Noël est une ordure », pendant la scène où elles se requinquent en buvant un verre au bar.

Luc Besson a investi Le Train Bleu pour son long métrage « Nikita ». Les acteurs Anne Parillaud, Tchéky Karyo et Jean-Hugues Anglade ont tourné quelques répliques dans ce restaurant mythique de la Gare de Lyon.

Le réalisateur Claude Pinoteau a choisi le salon de thé Angelina, situé rue de Rivoli dans le 1er arrondissement, pour accueillir les confidences amoureuses de Poupette interprétée par Denise Grey devant une Vic interprétée par Sophie Marceau prolixe de conseils dans « La Boum 2 ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017