Excite

Franz-Olivier Giesbert, ses blessures secrètes

  • Getty Images

L'ancien Directeur de la publication du Point, Franz-Olivier Giesbert, surnommé FOG, a enfin fait la paix avec son frère qui publie ses romans sous le pseudo Norman Ginzberg. Ils s'expliquent l'un et l'autre dans Le Figaro sur leurs blessures familiales.

Les deux frères, Franz-Olivier Giesbert et Norman Ginzberg, ont le même air de famille, ils aiment également les mots. Toutefois, ils ont été très longtemps séparés à cause de leur père qui a entretenu la division entre les deux frères. Ils ont maintenant fait la paix et ont le même discours sur leur parcours familial et décrivent leur géniteur comme Violent, aigri, brutal, excessif. Frederick-Julius Giesbert est un vétéran du Débarquement qui a épousé une Normande. Il aura cinq enfants et tous seront logés à la même enseigne, leur mener une vie familiale extrêmement dure, Mon père m'a volé mon enfance. Même à cinq ou six ans, j'étais déjà sans illusions. Autant que je me souviens, je n'ai jamais cru au Père Noël. On ne peut pas croire au Père Noël dans une maison où la femme est battue comme plâtre, plusieurs fois par semaine, raconte Franz-Olivier Giesbert.

FOG choisit la littérature pour s'évader. Mais il oublie son petit frère, Jean-Christophe, de six ans son cadet, et directeur de la rédaction de La Dépêche du Midi, jusqu'en 2008. Franz était un grand-frère totalement absent. Il ne s'est jamais occupé de moi. Je n'ai pas un seul souvenir d'intimité avec lui. Il était totalement plongé dans la lecture ou l'écriture. Je l'ai toujours vu comme un zombie. Il n'a pas joué son rôle de grand frère.

La rupture est inéluctable. Franz-Olivier Giesbert l'avoue sans détour. Il ne s'est intéressé qu'à son frère lorsque ce dernier devient journaliste. Norman, quant à lui, soutient l'écrivain évoquant la violence paternelle dans L'Américain en 2004, même si leurs deux soeurs sont en colère contre eux.

L'histoire de l'un et de l'autre est forcément liée, comme leurs carrières professionnelles respectives, journalisme, auteurs de romans. Si FOG conserve son nom, Jean-Christophe choisira plutôt un pseudo, rappelant la Normandie et le nom d'origine de sa famille, pour son premier roman, Arizona Tom, et celui qui paraît cette année, Omaha, dont le sujet est l'histoire de deux frères qui s'opposent avec en toile de fond, la Seconde Guerre Mondiale.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017