Excite

La famille Pinault restitue deux têtes de bronze à la Chine

La famille de l'homme d'affaires et collectionneur français François Pinault a récemment remis à la Chine deux sculptures de bronze volées lors du sac du palais d'Eté par les troupes franco-britanniques en octobre 1860, lors de la Seconde Guerre de l'opium sous le règne de l'empereur Xianfeng. Ces sculptures représentent une tête de rat et une tête de lapin. La famille Pinault avait acheté ces deux têtes à un collectionneur privé.

« En rapportant ces deux merveilles en Chine, ma famille respecte sa promesse de préserver l'héritage national et la création artistique», a déclaré François-Henri Pinault, fils de François Pinault et PDG du groupe Kering, lors d'une cérémonie au Musée national de Chine, place Tiananmen à Pékin.

François Pinault et le vice-Premier ministre chinois, Liu Yandong, ont dévoilé les deux statues devant la presse. Ces deux pièces ornaient une fontaine dans l'ancien palais d'Eté - le Yuanmingyuan. Au total, sur les douze têtes d'animaux du zodiaque chinois qui décoraient cette fontaine, sept ont été retrouvées et sont exposées dans des musées à Pékin. La famille Pinault avait acheté les deux têtes à un collectionneur privé qui les avait lui-même acquises pour 14,9 millions d'euros chacune, rapporte le journal chinois Le Quotidien du Peuple.

Aujourd'hui, la destruction de l'ancien palais d'été est considérée comme un symbole de l'agression étrangère et de l'humiliation de la Chine. Peu après le sac de 1860, Victor Hugo écrivait : « Cette merveille a disparu. Un jour, deux bandits sont entrés dans le palais d’Été. L’un a pillé, l’autre a incendié. L’un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l’autre a empli ses coffres ; et l’on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant. Telle est l’histoire des deux bandits. Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voilà ce que la civilisation a fait à la barbarie. Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018