Excite

Le nombre de paroles des hits de Rihanna est de plus en plus réduit

Le service musical du magazine américain Time s'inquiète parce que le vocabulaire de Rihanna semble se réduire de tube en tube. «Diamonds» son dernier morceau compte 67 mots dans et le hit de cet été, «Where Have You Been» en comptait à peine 40. Selon le blogueur et compositeur Graham English, cité par Time, une chanson pop classique compte entre 100 et 300 mots différents. Même si la quantité n'est pas, en matière de pop, un gage de qualité, Rihanna commence à atteindre des sommets de minimalisme.

A sa décharge, Rihanna n'écrit pas elle-même ses chansons. Cette caractéristique, combinée à sa capacité à sortir un disque par an depuis 2005 (sauf en 2008), lui a fait une réputation d'artiste préfabriquée. Toutefois Sinatra et Elvis eux non plus n'écrivaient pas leurs textes. Et les rivales de Rihanna sont fournies en mots par le même tout petit groupe d'auteurs.

Parmi ces auteurs, Ester Dean, cette jeune femme compose en chantant ce qui lui passe par la tête, en studio, lorsque ses collègues producteurs lui présentent une démo. Elle affûte ainsi à l'instinct ses mélodies, ses textes, et les très essentielles accroches, ces phrases musicales qui portent plus de rythme et d'attitude que de sens et qui vous enchaînent l'oreille à un tube en quelques secondes.

Esther Dean a trouvé les accroches de nombreux tubes de Rihanna tels «Rude Boy» ("Come on, rude boy, boy, can you get it up / Come on, rude boy, boy, is you big enough?"), «S&M» ("Na-na-na-na / Come on") et «What’s My Name» ("Oh, na-na, what’s my name?"). On constate que l'artiste aime ces accroches très simples et très nombreuses. De plus en plus simples, peut-être. Mais ce qu'il faut se demander, c'est si elle y perd en efficacité. Les ventes de ses albums semblent prouver le contraire.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017