Excite

Le nu masculin s'invite au musée d'Orsay

  • Getty Images

Le corps masculin s'expose sans pudeur au Musée d'Orsay du 24 septembre au 2 janvier. Masculin/Masculin revient sur la représentation du nu masculin du XIXe siècle jusqu'à nos jours, de son incarnation de l'idéal de beauté académique à sa représentation plus contemporaine et décomplexée propre à notre époque.

Après le succès rencontré par l'exposition L'Homme nu de 1800 à nos jours au Musée Leopold qui a eu lieu en 2012 à Vienne, le Musée d'Orsay reprend le flambeau en proposant à son tour une exposition mettant à l'honneur le corps du mâle jusque-là boudé par les lieux d'art.

Regardez la VIDEO BANDE-ANNONCE de l'exposition Masculin/Masculin.

Le Musée d'Orsay a puisé dans son propre fond et dans certaines collections publiques française pour mettre sur pied une exposition qui, selon les mots de Xavier Rey, le commissaire de l'exposition, "ne se prend pas au sérieux" et contient "beaucoup d'humour".

Pas moins de 200 œuvres sont proposées aux visiteurs. De grandes figures bibliques et mythologiques comme Saint-Sébastien, Abel ou Mercure dialoguent dans des pauses souvent lascives.

"Montrer à quel point un Saint Sébastien, figure religieuse, peut être ambigu entre douleur et plaisir, touche à des choses qui sont du ressort de l'intime et cela peut troubler ou choquer certains visiteurs" admet Xavier Rey.

Une interprétation artistique de homosexualité masculine, écho de l'exposition "Féminin-Masculin, le sexe dans l'art" du Centre Pompidou qui a eu lieu en 1995 ? Pas totalement, puisque l'exposition moins historique et politique a préféré s'attacher aux thèmes de l'idéal classique, de l'exercice académique, du corps héroïque, de l'athlète, de la virilité mais aussi du corps vieillissant, voir sans vie comme c'est le cas dans l’œuvre hyperréaliste Le Père mort de l'artiste australien Ron Mueck.

La charge homo-érotique est pourtant bien présente, particulièrement en fin de parcours dédié à "l'homme objet du désir", mais elle reste d'une certaine manière contenue. "Nous nous attendons même à ce que les gens nous disent que nous avons été très pudibonds. Pour parler crûment, il y a très peu d'érections", ironise M. Rey.

REGARDEZ LES PHOTOS DE L'EXPOSITION MASCULIN/ MASCULIN

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019