Excite

L'ours de Berlin a le blues

Le Festival International du Film de Berlin, la Berlinale, est l’un des principaux événements sur le cinéma dans le monde. Créé en 1951, il a fêté cette année sa 61ème édition. Voici la dernière moisson des récompenses.

C’est donc le film d’Asghar Farhadi qui a raflé à la fois le Lion d’or et les Lions d’argent pour le meilleur acteur et la meilleure actrice. Pour faire le portrait d’une société iranienne entre modernisme et traditionalisme, le film met en scène l’affrontement de deux couples que tout sépare. Ce n’est pas gai mais c'est une description réaliste du climat qui règne en Iran.

C'est le Cheval de Turin, un film européen qui a récolté le Lion d'argent. Là, encore rien de très optimiste. Le point de départ de ce drame est le cheval martyrisé par un cocher qui a été l’élément déclencheur de la démence de Nietzsche. C’est la vie de cet homme, de sa fille et de son cheval qui seront explorés dans une ambiance de pauvreté.

Parmi les autres films primés, il y a ‘El premio’, la metteur en scène Paula Marcovich raconte son enfance dans l’Argentine sous la Junte militaire, entre suspicion, peur et silence. Autre drame primé au Festival International du Film de Berlin, avec le film américain ‘Forgiveness of Blood’ parle de deux adolescents albanais dont la famille aux prises avec une vendetta locale. La comédie, on la retrouvera avec The Guard, un film britannique fleurant bon l'humour de la même origine. Il raconte l’histoire d’un policier qui profitait d’une vie plutôt tranquille jusqu'au débarquement de trafiquants de drogue.

Source Photo : Solar Ikon ( commons.wikimedia.org)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017