Excite

Les César sans Georges Cravenne

C’était l’homme du cinéma, du théâtre, de l’art en général. En 1975, il crée la célèbre récompense des César, un emblème à travers le tout Paris. Ami de tous, sans problème, il s’est éteint après avoir été élevé au rang de Grand officier de la Légion d’honneur en 2008.

Il sera inhumé au cimetière du Montparnasse à Paris, mercredi prochain. Georges Cravenne, né en Tunisie le 24 janvier 1914 avait mis sur pied l’incontournable Académie des arts et techniques du cinéma, dès 1975. Passionné par l’art, il mettait en scène les premiers Molières du théâtre, ainsi que Les 7 d’Or (récompenses pour les producteurs de la télévision).

Cravenne (né Joseph Raoul Cohen) adorait les fastes des soirées mondaines surtout les siennes. C’était un "un pionnier des relations publiques", soulignait François-David Cravenne, son fils, à l’AFP. On lui doit les grandes soirées des années 50-60, l’inauguration de l’Odéon-Théâtre de France en présence du Général-de-Gaulle ou le gala à l’Opéra (Paris) faisant chanter la Callas en personne.

Un dénicheur de talent

Outre son habileté des spectacles, il misait sur les meilleurs. Il lança les films de Renoir, Clouzot, Preminger, Gabin, Bardot, Montand ou Signoret. "Tous les grands films des années 1950, 60, 70 comme La Grande Vadrouille ou Le Corniaud", ce fut lui, rappela son fils.

Il sera également l’un de ceux qui a réhabilité le Lido et le cabaret des Champs-Elysées. Il créa la première agence de relations publiques à Paris avant de devenir l’ami de tous ceux qui voulaient être connus.

Une sculpture au nom évocateur

Obsédé dès son plus jeune âge par les Oscars, il voulait trouver le pendant français de cette fantastique récompense. "L'idée a germé en moi, jusqu'au jour où le nom de mon ami César, sculpteur de génie, s'est imposé à moi et sa sculpture avec lui. Oscar, César, cinq lettres qui rimaient à tel point que la naissance du second était devenue évidente", évoquait-il.

La 34e cérémonie des César aura lieu le 27 février et rendra hommage à l’homme qui l’était.

Photo : montage et agoravox

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017