Excite

Les ventes de CD toujours au plus bas

Selon l’agence Nielsen, les ventes de CD, d’albums sur internet et en vinyle ont chuté de 14% par rapport à 2007. Concrètement, ce sont 428,4 millions d’unités qui ont trouvées preneur contre 500,5 millions l’année dernière.

Comment relancer l’industrie du disque? Difficile à dire ou à faire. Après l’ouverture de l’achat légal en ligne via les plateformes d’iTunes d’Apple ou Amazon, rien n’y fait. Les internautes délaissent l’achat d’albums classiques (le CD chez le disquaire), et préfèrent le téléchargement illégal, peu coûteux (à part la connexion internet) et très rapide.

Les ventes de CD représentent encore 80% du chiffre d’affaires du secteur. Mais ce chiffre tend fortement à la baisse. Les éditeurs ont dû mal à offrir aux consommateurs des produits attractifs et à contrer le piratage en ligne. Léger espoir, les ventes numériques ont tout de même augmenté de 32% avec 65,8 millions d’unités. Les CD, par contre, chutent de 20% avec 360,7 millions d’unités vendues.

Fait assez rare, toujours selon Nielsen, le 33 tours effectue un revival inattendu. Les disquaires indépendants sont ravis puisqu’en 2007 les ventes atteignaient péniblement le million. En 2008, c’est presque deux millions de 33 tours qui se sont écoulés.

Palmarès

Côté album, les ventes ont été bonnes pour Lil Wayne avec Tha Carter III (2,87 millions), Coldplay avec Viva la Vida (2,14 millions) et Taylor Swift pour Fearless (2,11 millions). Côté producteur, l’indéboulonnable Universal Music est en tête avec 31,5% de part de marché, suit Sony BMG (25,3%) et Warner Music (21,38%).

Photo: Jeremy G., Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017