Excite

Têtes grimaçantes au Louvre

Franz Xaver Messerschmidt était un sculpteur germano-autrichien du 18ème siècle. D’abord professeur adjoint à l’Académie Royale de Vienne, il devint rapidement le portraitiste attitré des cercles aristocratiques et intellectuels de la capitale autrichienne. Quelques années plus tard, son excentricité lui valut quelques revers de fortune et il quitta l’Autriche pour Bratislava. C’est là qu’il abandonna les sculptures classiques au profit des bustes grimaçants avant de mourir à l’âge de 47 ans.

Appelées ‘Têtes de caractère’, ce sont au total 69 œuvres qui ont été ainsi sculptées. Les versions varient mais il semblerait que Messerschmidt souffrait d’une maladie inconnue et que ce sont ses propres grimaces de douleur qui l'inspirèrent. En les admirant, on a du mal à croire qu’elles ont été créées il y a plus de 200 ans tant elles semblent modernes. Tout autant que son talent dans la caricature et la maitrise de son art, ce sont également les aspects psychologiques qu’elles évoquent qui ont passionné les visiteurs des musées.

Une trentaine de ces sculptures sont exposés en ce moment au Musée du Louvre. Certaines proviennent de grands musées comme celui de New York, de Vienne ou de Londres tandis que d’autres ont été prêtées par des collectionneurs privés. On pourra ainsi admirer L’homme de mauvaise humeur ou Le Nigaud ou encore l’Homme vexé.

Les noms ne sont donnés qu’à titre indicatif pour différencier les têtes. Chacun peut avoir sa propre interprétation des grimaces. De l’art interactif, décidément cet artiste-là avait bien 200 ans d’avance !

Source Photo : Musée du Louvre ( louvre.fr/)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017