Excite

Mort de Ravi Shankar, le "Mozart du sitar"

  • AFP

Ravi Shankar, le grand sitariste et compositeur indien est décédé le 12 décembre 2012 à San Diego.

C'est dans les années 60 friandes des sons exotiques et psychédéliques que Ravi Shankar trouve sa place sur la scène internationale. Il donnera en 1966 des cours de sitar à George Harrison des Beatles. En 1967 il fonde son école à Los ANgeles, joue la même année au festival Monterey puis en 1969 à Woodstock. Il donnera la réplique aux artistes les plus improbables comme Janis Joplin et Jimi Hendrix et influencera de grands musiciens comme Yehudi Menuhin qui le qualifia de "Mozart dus sitar" , le flûtiste Jean-Pierre Rampal ou encore John Coltrane.

Ravi Shankar s'est éteint à l'âge de 92 ans à l'hôpital de San Diego aux Etat-Unis. Il venait d'y subir une intervention chirurgicale au coeur.

Sa femme, Sukanya, et sa fille, Anoushka, ont déclaré que "sa santé était fragile depuis plusieurs années et jeudi (dernier), il a subi une opération qui pouvait potentiellement lui donner un nouveau souffle".

Ravi Shankar n'a pas résisté à la fatigue de l'opération. Les deux femmes ont ajouté "Même si c'est un temps de chagrin et de tristesse, c'est aussi le temps du remerciement et de la gratitude pour l'avoir eu dans nos vies".

Ravi Shakar laisse en héritage une famille d'artistes. Il est le père de Anoushka Shankar, elle aussi joueuse de sitar et de la plus célèbre chanteuse de jazz pop Norah Jones. Son neveu Ananda Shankar introduisit à son tour la musique indienne dans la pop électro.

Il demeure "le musicien indien le plus célèbre de la planète" ayant porté la musique indienne sur tout le continent. Shankar estimait que c'était bien là sa plus grande réussite : avoir aidé le public occidental à mieux comprendre la musique classique indienne.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017