Excite

Romain Gavras : clips, cinéma et polémique

Aucun commentaire. C’est la phrase préventive qui pourrait accompagner chacun des films, clips ou courts métrages de Romain Gavras, qui, même si son travail déclenche la polémique, refuse de le commenter ou de donner une quelconque explication quant à ses motivations. Fils de Costa Gavras, dont les films ‘L’Aveu’, ‘Z’ ou ‘Amen’ ont eux aussi engendré diverses polémiques, Romain Gavras a commencé sa jeune carrière de réalisateur au sein du collectif ‘Kourtrajmé’, dont il est le co-fondateur avec Kim Chapiron (réalisateur de ‘Sheitan’ et plus récemment de ‘Dog Pound’), collectif qui s’est vite transformé en société de production de courts-métrages (dont le verlan est Kourtrajmé donc) et de clips. Romain Gavras a sorti son premier long métrage, ‘Notre jour viendra’, avec Vincent Cassel, depuis toujours impliqué dans le collectif Kourtrajmé, en septembre 2010. Les réactions des spectateurs et critiques sont vives, extrêmes et souvent opposées, comme celles suscitées par la vision de ses clips.

C’est pour le groupe Justice que le jeune réalisateur a dirigé le clip ‘Stress’, clip qui a généré une vague de réactions négatives à travers la presse et les médias de par la violence extrême mise en scène. Clin d’œil à des films comme ‘Orange Mécanique’ et ‘The Warriors’ ou provocation gratuite, il est difficile de se faire une opinion. Dans ‘Notre jour viendra', il conte le périple de deux roux, interprétés par Vincent Cassel et Olivier Barthélémy (déjà vu dans plusieurs productions Kourtrajmé), vers l’Irlande , sorte de terre promise, et lors duquel ils feront en sorte de faire payer à ceux qu’ils croisent les moqueries qu’ils ont pu subir. Il est encore question de roux, traités comme du bétail cette fois ci, dans le clip de M.I.A., ‘Born Free’, qui a lui aussi créé de nombreux remous lors de ses premières diffusions. Romain Gavras, ou la polémique de père en fils donc.

Source photo : fotologic via flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017