Excite

The White Stripes raccrochent les gants

Frère et sœur, mari et femme, longtemps le doute a plané sur la véritable relation qui unissait Jack et Meg White, les deux parties du célèbre groupe The White Stripes. Même si l’on sait aujourd’hui que les deux ont été mariés puis se sont séparés, le doute a participé à la création de la mythologie de ce groupe au rock nerveux et efficace, l’un de ces groupes qu’il faut absolument voir sur scène.

Ce ne sera hélas aujourd’hui plus possible, l’annonce officielle de leur séparation venant d’être faite par le duo, même si officieusement l’information semblait être connue de tous depuis quelques temps. Le groupe derrière l’un des hymnes les plus populaires jamais créés, Seven Nation Army pour ne pas le nommer, aura donc publié 5 albums, d’un premier album éponyme en 1999 suivi de De Stijl en 2000 à un nouvel album tous les deux ans : White Blood Cells en 2001, Elephant en 2003, qui leur vaudra la reconnaissance internationale, puis Get Behind Me Satan en 2005 et enfin Icky Thump en 2007. En 2006, Jack White s’offre une première parenthèse musicale et créé le groupe The Raconteurs, qui produira deux albums, Broken Boy Soldiers et Consolers of the Lonely, puis une deuxième parenthèse avec le groupe The Dead Weather, composé de Jack White et, entre autres, Alisson Mosshart (du groupe The Kills), au chant. Deux albums naîtront de cette collaboration, Horehound en 2009 et Sea of Cowards en 2010. Des nouvelles créations qui expliquent peut-être les 4 ans d’inactivité de son groupe qu’il formait avec Meg White, et qui ont débouché sur une séparation définitive. Quoi qu’il en soit, le groupe est aujourd’hui rentré dans l’histoire du rock, avec peut-être pour ses nombreux fans un secret espoir de reformation éventuelle…

Source photo : michael morel via flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017