Excite

UniverSoul Circus, un cirque révolutionnaire

Après avoir travaillé avec les Jackson Five ou plus tard les rappeurs Run DMC, c'est dans le cirque, sa passion de toujours, que Cedric Walker a vu la possibilité de mêler arts de la rue, acrobaties et hip-hop: c'est ainsi qu'a vu le jour son UniverSoul Circus, qui a donné son premier spectacle en 1994 à Atlanta.

Dans cette ville à la forte population afro-américaine, ce cirque de taille modeste et porteur de l'âme noire, dont le nom évoque la musique soul, a trouvé son public. Et depuis, la troupe d'artistes de Cedric Walker a officié jusqu'en Afrique du Sud.

Récemment, à National Harbor, près de Washington, UniverSoul a attiré environ 2300 personnes, en grande majorité noires, séduites par ce spectacle « un peu funky, avec de la mode et du style et un aspect multiculturel» comme le décrit son fondateur.

« Le temps était venu », a confié M. Walker car « je ne voyais aucun spectacle pour tous les âges qui reflétait le mode de vie urbain, l'énergie, la musique » de la culture noire de l'époque.

Les numéros s'enchaînent sur fond de musique noire de toutes les époques: soul, Motown, rap. A la différence des cirques traditionnels, artistes et public s'apostrophent, interagissent. Le spectacle, qui mélange danse sur échasses, costumes bariolés et références au carnaval antillais ou à James Brown, est servi par 150 interprètes hauts en couleur aux pedigrees internationaux.

Nombre d'entre eux sont des enfants de la balle, mais tous ne sont pas noirs. Ainsi, les frères vietnamiens Giang Quoc Nghiep, 24 ans, et Giang Quoc Co, 29 ans, formés à l'école du cirque d'Hô Chi Minh Ville. Ces deux jeunes, déjà vétérans du monde du cirque européen, ont décroché des prix lors de festivals en Italie ou à Cuba. Avec UniverSoul, leur première tentative sur le sol américain, ils assurent un numéro d'équilibrisme.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018