Excite

Yue Minjun, l'artiste chinois qui rit

Né en 1962 en Chine, l’artiste peintre et sculpteur Yue Minjun qui vit aujourd’hui à Pékin est l’une des figures marquantes de cette génération d’artistes marquée par la répression militaire de Tiananmen en 1989, regroupés dans le mouvement du « réalisme cynique ».

Le terme « figure » lui va d’ailleurs plutôt bien puisque la plupart de ses œuvres évoquent son autoportrait avec une bouche démesurément ouverte en un grand rire et remplie d’un nombre invraisemblable de dents alignées comme des touches de piano.

Cette marque de fabrique évoque d’autant plus le malaise de la société chinoise actuelle. Comme l’explique l’artiste : « Au départ, l’idée était simple : comme je voulais devenir rapidement une star dans le domaine de la peinture, je me suis dit que la meilleure façon de me faire connaître était de faire circuler le plus possible mon portrait. Ensuite je me suis aperçu qu’en reproduisant systématiquement mon visage, j’arrivais, à travers la constance de cette image, à faire passer beaucoup de choses ».

Volontairement stéréotypée, l’image rose bonbon est devenue sa signature, son logo. Logiquement intitulée « L’Ombre d’un fou rire », l’exposition de la Fondation Cartier, qui rassemble une quarantaine d’œuvres, est la première de cette importance en Europe. Elle rappelle que ce sourire n’est qu’un rictus amer derrière lequel se cache un regard plein d’ironie, de dérision, de malaise sur la société chinoise contemporaine, comme le démontre par exemple son œuvre « The Execution » peinte en 1995.

Pour réserver vos billets : Fondation Cartier, 261 bd Raspail, Paris XIVe. Tél. : 01 42 18 56 50. Horaires : tous les jours sauf le lundi, de 11 heures à 20 heures. Nocturne mardi (22 h). Jusqu’au 17 mars. « Yue Minjun. L’ombre du fou rire », catalogue bilingue français-anglais, textes d’Ouyang Jianghe et François Jullien, Éd. de la Fondation Cartier pour l’art contemporain (37 euros).

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018